© 2019 par Les Petites Brodeuses I Tous droits réservés

On veut l'égalité salariale !

Le samedi 12 mai s'est déroulé, au festival de Cannes, une montée des marches totalement inédite. 82 femmes, dont la présidente du jury Cate Blanchett et les membres du jury féminin, ont foulé le tapis rouge, et ont lancé un appel pour l'égalité salariale. Cate Blanchett a ainsi déclaré : " Il est temps que toutes les marches de notre industrie nous soient accessibles". Cet événement sans précédent restera à jamais dans l'histoire.



Mais qu'en est-il des femmes vivant dans les pays du Tiers-Monde ?


Malheureusement, le constat est amer. La majorité de ces femmes sont contraintes au rôle de ménagère et de génitrice. Elles sont destinées à dépendre financièrement de leurs maris. D'autres essaient tant bien que mal de s'en sortir en développant leurs propres activités. Nous pensons particulièrement à ces femmes malgaches extrêmement douées en couture et broderie, dotées d'un savoir-faire unique au monde, et qui ont su transmettre l'art de la broderie malgache et des robes en smocks de génération en génération. C'est en pensant à ces femmes malgaches, et aux milliards d'autres femmes dans le monde entier, que nous avons décidé de créer Les petites brodeuses.



Notre marque a pour vocation de permettre aux femmes malgaches d'accéder à une meilleure qualité de vie, en valorisant un savoir-faire artisanal peu connu. En mettant ainsi en avant le vêtement beau et durable, nous souhaitons contribuer à réduire l'inégalité homme-femme à Madagascar. Nous sommes fermement persuadés que l'égalité entre les sexes est un puissant facteur de développement, de croissance et de lutte contre la pauvreté.

40 vues